LA FEMME ET LES MEDIAS AU CARREFOUR DE L’EDUCATION DE LA JEUNESSE

 

« Eduquer une femme c’est éduquer toute une nation dit-on ».

L’une des initiatives de l’Association Education des Jeunes à la Consommation Responsable des Médias, est celle de veiller au respect des valeurs humaines, notamment, la dignité de la femme en générale et de la jeunesse en particulier à travers les médias….  La jeunesse est l’espoir de la nation. Et le Congo de demain reflètera l’image de ce que la société fait d’elle aujourd’hui. De par son rôle traditionnel, la femme est la première éducatrice de l’enfant en ce que, non seulement elle le porte en son sein et gouverne ses pas, mais aussi et surtout c’est elle qui lui inculque les premières notions de civisme, les vertus, bref, toutes les valeurs susceptibles de semer en lui les potentialités d’une personne utile à la nation.

Par son seul dire ou acte, la femme est capable de transformer en bien comme en mal, le comportement des masses. Elle joue un rôle capital dans la société. Cependant et malheureusement, cette femme, porteuse des valeurs positives et nobles, est négativement présentée à travers les médias qui sont pourtant aussi un outil d’éducation des masses.  Certains médias dégradent la femme au grand détriment de l’obligation de mise en exergue de sa capacité ses compétences et qualités morales et intellectuelles: les clips, les danses obscènes, les spots publicitaires, les films et certaines émissions à la télévision ne font que l’avilir et ternir son image. Que doit-elle faire pour combattre et éliminer les stéréotypes qui font d’elle un objet sexuel dans les médias, alors qu’elle est appelée plutôt à éduquer le jeune public? La femme doit se prendre en charge en jouant un rôle actif dans l’éducation des masses en général et dans celle de la jeunesse en particulier à travers les médias. Elle doit s’assumer et ne pas céder à la fatalité au regard d’une production médiatique rétrograde et inconsciente des avantages incommensurable d’incorporer dans leurs programme la dimension genre.

Les jeunes doivent percevoir dans la femme, l’image d’une mère d’abord, d’éducatrice et de modèle ensuite. Elle doit par conséquent, s’habiller décemment et éviter de prêter le flanc à tous ses détracteurs, tous les nostalgiques de l’inégalité des sexes. Car de la même manière qu’une femme sage bâtit sa maison; la stabilité et l’épanouissement social ne peuvent résulter que d’une prestation responsable de celle-ci. L’Education des Jeunes à la Consommation Responsable des Médias luttera toujours contre la dépravation des mœurs à travers les médias et pour la diffusion des programmes conçus pour l’épanouissement du public jeune et pour l’idéal d’une société équilibrée, tournée vers le progrès et par conséquent, le bonheur individuel et collectif.

Rachel HINIPAI

Professionnelle des Médias

Présidente de l’EJCRM

Publicités

À propos de ejcrm2011

jeune congolaise spécialiste en communication.

Publié le 8 mars 2012, dans Jeunesse, Médias, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laissez un commentaire, s'il vous plait:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :